Dimanche, 23 of juillet of 2017

Le salaire d’éducateur sportif

shutterstock_101549980Présentation de la profession

L’éducateur sportif intervient dans le cadre d’activités d’enseignements, d’animation et d’encadrement dans les domaines du sport qui relèvent de sa spécialité. Des capacités pédagogiques, une excellente connaissance des disciplines sportives, des équipements et de la sécurité sont requis.

 Exercice de la profession

La profession est généralement soumise à des conditions de diplômes, de niveau bac, précisées par la loi. Le Ministère des Sports conditionne l’exercice de la profession ,dans certaines disciplines, à l’obtention du Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), anciennement Brevet d’Etat d’éducateur sportif. Celui-ci, pour être obtenu, nécessite l’acquisition préalable d’une expérience dans l’animation sportive. Celle-ci doit être validée par diverses certifications dans ce domaine (BAFA, BAPAAT, PSC1). Pour les titulaires d’un baccalauréat ou d’un titre jugé équivalent, le concours d’éducateur territorial des activités physiques et sportives permet l’accès à la profession. De la même manière, la licence STAPS constitue une formation adéquate en ce domaine.

Rémunération de la profession

Le métier d’éducateur sportif peut être exercé sous diverses formes juridiques : profession indépendante, fonction publique, entreprise privée. Dans le secteur public, le salaire correspondra à la grille de rémunération des fonctionnaires. Selon l’échelon , la catégorie et l’ancienneté de l’éducateur sportif, la rémunération variera de 1350 euros brut à 2300 euros brut par mois. Dans le secteur privé, le salaire d’un éducateur sportif peut varier de 1400 euros à 1700 euros brut par mois, en début de carrière. En fin de carrière la rémunération peut atteindre les 2500 euros. Ces salaires indicatifs constituent une moyenne qui peut varier selon l’âge, la discipline, l’expérience et la région ou la profession est exercée.